IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Effets de transition avec Lazarus et BGRABitmap

8. Le composant TGVTransition à l'épreuve

Nous avons fini d'implémenter le composant TGVTransition. Nous allons dans cet ultime tutoriel proposer trois programmes pour en tester les fonctionnalités avant de tirer un bilan de la bibliothèque BGRABitmap installée dans Lazarus et de proposer d'éventuelles prolongations de ce travail.

13 commentaires Donner une note  l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Objectifs des exemples proposés

Les programmes de test sont présents dans le répertoire exemples accompagnant le tutoriel.

Chacun des exemples proposés poursuit un objectif particulier. Dans un premier temps, après l'installation du composant désormais disponible dans la palette de Lazarus, nous nous contenterons de créer une application élémentaire qui isolera notre travail en vue de tester son comportement. La deuxième application sera un peu plus élaborée puisqu'elle permettra une activation de toutes les transitions à partir d'un composant créé dynamiquement, donc sans avoir à être disponible à la conception de la fiche principale. Enfin, le dernier exemple fournira de multiples possibilités de jouer sur les paramètres pour varier l'animation de transitions d'image à image.

Comme le composant lui-même, les exemples fonctionneront sans modifications sous Windows et Linux, en 32 et 64 bits.

II. Installation et exemple rudimentaire

II-A. L'installation du paquet gvsoft

L'installation du paquet contenant le composant TGVTransition ne diffère pas de celle d'autres paquets ordinaires, en particulier de la bibliothèque BGRABitmap telle qu'elle a été décrite dans le premier tutoriel.

Le paquet auquel est associé le composant a évidemment besoin qu'une version récente de la bibliothèque BGRABitmap soit correctement installée !

En premier lieu, vous devez copier le répertoire du composant dans le répertoire d'exemples à un emplacement accessible en lecture et écriture de votre ordinateur. Un choix possible serait le répertoire components de Lazarus. Sous Linux, comme ce répertoire est inaccessible en écriture avec de simples droits d'utilisateur, vous pourrez utiliser quelque chose comme /home/sources/Lazarus/components.

Quel que soit le système d'exploitation, l'installation du paquet suit le même schéma. Depuis le gestionnaire de fichiers du système d'exploitation, vous ouvrirez le paquet gvsoft.lpk. L'EDI devrait se charger pour afficher une fenêtre à partir de laquelle vous procéderez à la compilation du paquet puis à son installation.

Une fois la reconstruction de l'EDI Lazarus effectuée, vous devriez voir un nouveau volet avec un seul composant enregistré apparaître dans la palette des composants :

II-B. Un exemple aussi simple que possible

III. Tester le composant dynamiquement

IV. Un exemple complet en sept étapes

Afin de réaliser l’ultime application de test du composant TGVTransition, nous allons décrire chacune des sept étapes de travail nécessaires, depuis l'interface jusqu'aux points de détail qui la rendront plus agréable pour l'utilisateur final.

IV-A. Étape 1 : conteneurs et boutons de l'interface utilisateur

IV-B. Étape 2 : contrôles de l'interface utilisateur

IV-C. Étape 3 : gestionnaire de la création de la fiche principale

IV-D. Étape 4 : actions de base

IV-E. Étape 5 : traitement des changements d'état

IV-F. Étape 6 : contrôles actifs

IV-G. Étape 7 : finalisation de l'application

V. Prolongements et perspectives

VI. Conclusion

Mes remerciements vont à Alcatîz et à BeanzMaster pour leur relecture technique et à XXXX pour la correction orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2018 Gilles Vasseur. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.